Accueil

Le trio Benzaiten se compose de musiciennes venant de France et de Biélorussie, réunies dans une formation atypique, qui se propose de revisiter le répertoire classique et contemporain afin de faire redécouvrir la mandoline et la mandole au public. La mission principale du trio est d’établir une interaction entre plusieurs arts et de créer des spectacles pluridisciplinaires. Fort de son multiculturalisme, le trio Benzaiten porte une attention toute particulière à la création d’œuvres d’artistes féminines à travers différentes formes d’hommages.

Le premier spectacle Une chose de Schubert, créé en juillet 2015, s’intéresse à deux œuvres phares du compositeur : la sonate Arpeggione et son trio op.100. Accompagnée par des vidéos spécialement conçues pour l’événement par la jeune réalisatrice Lou Gorzkowski, la musique était également ponctuée par des lectures de l’œuvre phare de Marcel Proust À la recherche du temps perdu.

Le second spectacle Charlotte, le pré aux boutons d’or, dont la première a eu lieu en juillet 2017, rend hommage à l’artiste-peintre Charlotte Salomon, réfugiée pendant la Seconde Guerre mondiale dans le sud-est de la France et mise en lumière grâce à l’ouvrage Charlotte de l’auteur français David Foenkinos. Entourant le spectacle articulé autour de l’œuvre La jeune fille et la mort de F. Schubert et ponctué par des textes de Charlotte extraits de Leben ? Oder Theater ? (Vie ? ou Théâtre ?), deux vernissages d’artistes féminines de la région ainsi qu’un court-métrage de Lou Gorzkowski ont été réalisés. Cet hommage a aussi permis un partenariat avec la compositrice canadienne Julie Thériault qui a écrit une pièce spécialement pour le trio Benzaiten Cendres.

Publicités